THE VOODOO CHILD

000 thumbnail
011 thumbnail
012 thumbnail
013 thumbnail
HOUGANS-MAMBOS VOODOO020ter thumbnail
014 thumbnail
015 thumbnail
HOUGANS-MAMBOS VOODOO022 thumbnail
016 thumbnail
017 thumbnail
018 thumbnail
019 thumbnail
020 thumbnail
021 thumbnail
022 thumbnail
023 thumbnail
024 thumbnail
028 thumbnail
026 thumbnail
027 thumbnail
025 thumbnail
020 thumbnail
002 thumbnail
003 thumbnail
001 thumbnail
004 thumbnail
005 thumbnail
008 thumbnail
ARTISTES VOODOO024 thumbnail
006 thumbnail
007 thumbnail
009 thumbnail
010 thumbnail
011bis thumbnail
ARTISTES VOODOO023 thumbnail
012 thumbnail
013 thumbnail
014 thumbnail
015 thumbnail
ARTISTES VOODOO022 thumbnail
016 thumbnail
017 thumbnail
021 thumbnail
018 thumbnail
019 thumbnail
000
011
012
013
HOUGANS-MAMBOS VOODOO020ter
014
015
HOUGANS-MAMBOS VOODOO022
016
017
018
019
020
021
022
023
024
028
026
027
025
020
002
003
001
004
005
008
ARTISTES VOODOO024
006
007
009
010
011bis
ARTISTES VOODOO023
012
013
014
015
ARTISTES VOODOO022
016
017
021
018
019

29 janvier 2018. Douet, Haiti. Portrait du Hougan Emadieu Fils-Aimé, 73 ans, commune de Verrette et la croix de Baron Samedi installée dans la cour du temple.

30 janvier 2018. Marchand Dessalines, Haiti. Portrait du hougan Gwan Bab, hougan depuis 1980 dans son péristyle "Gwan Kay".

9 fevrier 2018. Léogane, Haiti. Hougan Nison Nelson, du péristyle "Sosyete San Limit" à Léogane. 63 ans, hougan depuis ses 18 ans, le péristyle a été détruit pendant le séisme du 12 janvier 2010.

Erol Josué, hougan et artiste, directeur du Bureau National d'Ethnologie de Port-au-Prince. Ici dans son badji de Martissant.

10 février 2018. Petit-Trou-des-Nippes, Haiti. Mambo Ermilienne Frank, dans le village de Ba Konwa. Elle est mambo depuis 13 ans.

30 janvier 2018. Bebe, region de Bombardopolis, Haiti. Portrait d'un serviteur depuis 2 ans, dans son propre hounfor, Maquelus Clairulus.

Droite: l'épée de l' esprit (Loa) Ogou Ferraille

Le peintre et hougan, Frantz Zephirin, dans son badji de Mariani.

1er fevrier 2018. Plaisance, Haiti. Hougan Cher-Enfant Mileon, 53 ans. Hougan depuis l'âge de 13 ans, a fonde son péristyle en 1997.
Droite: bougie que l'on allume quand on entre dans la chambre des mystères ( appelé aussi badji, bagui, ou sobagui)

5 fevrier 2018. Port-au-Prince, Haiti. Portrait du Hougan Franslet Veis, dons le badji est installé dans le caveau en plein milieu du grand cimetière de Port-au-Prince.

Droite: dans la Chambre des Mystères, l'autel: le badji

9 fevrier 2018. L'Acul , Haiti. Hougan dans son péristyle depuis 18 ans à l'Acul (entre Léogane et Grand Goave). Paul Chervil, 56 ans.

droite: la croix de Baron Samedi

10 fevrier 2018. Petit-Trou-des-Nippes, Haiti. Mambo Juliana Bertrand, dans le village de Ba Konwa. 43 ans, mambo depuis l'âge de 19 ans, dans son péristyle nommé "Fok nan pwen"

Objets dans le péristyle d'un hougan (prêtre vaudou)

10 février 2018. Miragoane, Haiti. dans le village de Pila, le hougan Louis Fanes, 70 ans dans son péristyle nommé "Mal pa dous" créé en 1990. Régulièrement des croyants évangéliques viennent prier devant chez lui pour le faire quitter les lieux.

9 février 2018. Morne Tapion, Haiti. Hougan Miatre Fanfan (maitre confiance), 49 ans, depuis 23 ans dans son péristyle, "Temple de la lumière", à côté de Petit-Goave

10 février 2018. Flamand, Haiti. Le hougan Blan Lerwis, dis Gwan Bwa, depuis 10 ans dans son péristyle à Flamand (à côté de Côte de Fer) qui était auparavant tenu par son père.

droite: cruche enfermant l'esprit d'une personne

Bord de mer, 2 février 2018. Haiti. Sur la plage ou débarqua Christophe Colomb, dans le nord d'Haiti, ont lieu des cérémonies vaudou de guérison. Ce jeune homme a des boutons sur lui et a fait appel à un docteur-feuille pour le soigner.

Droite: cierge allumé, disposé lors de prières à l'intention d'un esprit

Objets de culte vaudou dans le cimetière Drouard. Sur cet arbre sont accrochées des poupées vaudous et objets de toutes sortes servant à demander une bénédiction, guérison parfois vengeance sur une personne.

Droite: dans le cimetière principal de Port-au-Prince, une poupée vaudou est accrochée sur la croix d'une tombe.

28 janvier 2018. Port-au-Prince, Haiti.
Gauche: Une femme vient prier auprès d'un arbre sacré consacré au Loa Erzulie Freda. L'arbre est recouvert de poupées vaudous.

Droite: Poupées vaudous accrochées sur un arbre dans le cimetière de Port-au-Prince. Celles-ci servent à demander une bénédiction, guérison parfois vengeance sur une personne.

Gauche: Une femme sous l'emprise d'un Guédé (esprit de la mort) à l'occasion de la Fête des morts le 1er novembre, dans le grand cimetière de Port-au-Prince.

Droite: la croix du chef des Guédés, Baron Samedi, placé dans la cour d'un temple, dans la région des Nippes.

objets de cultes vaudou

Gauche: tambour

Droite: cruche

(objets de cultes vaudou)

Gauche: représentation de l'esprit (loa) Erzulie Dantor sous les traits de la Vierge Noire de Pologne.

Gauche: statue Bizango (culte des sociétés secrètes), une création de l'artiste Ronald Edmond.

Pascale Théard, artiste et designeuse franco-haïtienne, dans son atelier de Port-au-Prince. Elle fut la première créatrice à intégrer en 2002 des Vévés (représentation graphique d'un esprit vaudou) dans ses oeuvres (sac à main, chaussures...) Ce qui fit scandale à l'époque. Depuis l'idée a été reprise par un certain nombre d'artistes.

gauche: dans l'atelier de Pascale Théard avec un sac a main inspiré par le paquet Kongo de Debrus Lhérisson.
Droite; les signes représentatif du loa (esprit) Zaka: un sac makoute et le chapeau de paysan.

André Eugène, dans son atelier, situé dans le bas de la capitale, Port-au-Prince. Membre du collectif Atis Rezistans, les artistes créent leurs oeuvres avec des objets de récupération (carcasses de voiture, pneus usagés, crânes humains...)

gauche: Un des créateurs du collectif d'artistes AYIDA, qui utilisent les vévés en les représentant sur des tee-shirt, casquettes, objets... Repérés par la créatrice Pascale Théard, ils ont collaboré ensemble sur une récente collection de Pascale.

droite: le vévé de Erzulie Frida (esprit vaudou), dessiné sur le mur d'un temple vaudou, dans la région des Nippes.

Portrait de Dubreus Lhérisson, artiste sculpteur dans son atelier du quartier Bel Air.

Portrait de l'artiste James Myrthil, co-créateur de Vévé Ayiti reproduisant des vévés sur des tee-shirt.

A droite, vévé de Baron La Croix, dessiné lors d'une cérémonie vaudou

Erol Josué, hougan, artiste chorégraphe, chanteur et directeur du Bureau National d'Ethnologie. Ici en tenue de scène. A droite: l'intérieur de son Badji (chambre des mystères) de Martissant.

Portrait de l'artiste David Boyer, connu pour ses tableaux composés de boutons.

Portrait de Lionel Saint Eloi, artiste sculpteur, ici dans son atelier installé dans la cour du Centre d'Art.

Portrait de Ronald Edmond, artiste sculpteur, élève de Pierrot Barrat, ici dans son atelier du quartier Carrefour.

"Paquet Kongo" - objet en lien avec un loa (esprit) et portant chance - dans le cimetière de Port-au-Prince

droite: "Paquet Kongo" réalisé par l'artiste Ronald Edmond

Jean Baptiste Jean Joseph, artiste utilisant les paillettes et sequins, installé au village de Noailles où se regroupe près de 200 artisans travaillant notamment le fer découpé.

Le peintre et hougan, Frantz Zephirin.
A droite, détail d'une de ses toiles.

gauche: Près du village de Sainte Suzanne, dans le nord d'Haïti, une gravure sur roche laissée par les premiers habitants de l'île Ayiti les indiens Taïnos et Arawak (datant d'avant sa découverte par Christophe Colomb). Ces gravures auraient inspiré les premiers esclaves pour la représentation des esprits vaudous, pour créer les vévés, représentation graphique d'un loa (esprit)

droite: Oeuvre de Jean Baptiste Jean Joseph, artiste du village de Noailles. Paquet Kongo representant le vévé du loa (esprit) Erzulie

Le sculpteur Werner Bazile, dans son atelier du collectif Atis Rezistans, dans le centre ville de Port-au-Prince.

Portrait de l'artiste Mario Pierre Louis, 23 ans, dans son atelier dans le quartier du bas de la ville de Port-au-Prince. Il fait parti du collectif Timoun Rezistans.

Droite, une fresque murale d'un péristyle de Léogane, représentant la déesse Erzulie Freda.

Serge Jolimeau, né en 1952, artiste utilisant le fer découpé. Il est installé au village de Noailles, à Croix-des-Bouquets, comme près de 200 artisans et sculpteurs.

Droite, un vévé tracé au sol avec de la farine, lors d'une cérémonie vaudou.

Portrait de Phelicia DELL, designeuse et styliste de maroquinerie utilisant les vévés, signes graphique des esprits vaudous.

Edward Dossa, sculpteur de roches de l'atelier Simbie des Eaux de la Riviere Froide, à Carrefour.

L'artiste Jean Celeur HERARD, dit CELEUR, 52 ans, dans son atelier dans le quartier du bas de la ville de Port-au-Prince.

gauche: Poupées vaudous dans le grand cimetière de Port-au-Prince. Accrochées ainsi sur un arbre mystique, elles sont souvent utilisées dans l'espoir d'une guérison (en général, la poupée contient un élément du corps de la personne (cheveux, ongle...), parfois aussi de lui jeter un sort.

Droite: oeuvres en caoutchouc de l'artiste André Eugène.

Gauche: statuette de poupée créée par l'artiste Ceus Saint-Louis dit Ti-Bout.

Droite: atelier de l'artiste d'André Eugène, membre du collectif Atis Rezistans.

Gauche: costume du carnaval de Jacmel: un homme habillé en Guédé, esprit des morts lors des fêtes du 1er et 2 novembre.

Droite: installation ritualisée avant de débuter une manifestation contre le gouvernement, ici dans le centre ville de Port-au-Prince. Le tas de cagettes sera brûlé, annonçant le début de la manifestation.